Chers Visiteurs,
le musée fermera exceptionnellement à 17h, les vendredis 24 et 31 décembre.
Nous vous remercions de votre compréhension et vous souhaitons une belle visite.

Continuer sur le site
en
fr
BOURDICHON Jean
Le Baiser de Judas

1498 -1499 4e quart 15e siècle
parchemin (peint, doré) H. 20 cm ; l. 13.5 cm
inv. M-6193
don Wildenstein Daniel (donateur) (1981 acquis)
Jean Bourdichon, peintre et enlumineur originaire de Tours, est l’élève et le successeur de Jean Fouquet auprès du roi Louis XI. Son art, tourné vers les nouveautés venues d’Italie, séduit la cour royale et lui permet de demeurer le peintre officiel des rois Charles VIII, Louis XII et François Ier. Ce feuillet provient, avec quinze autres grandes miniatures dispersées, d’un livre de prières composé pour Louis XII. Le manuscrit s’ouvrait probablement sur un portrait du souverain faisant face à une Vierge à l’Enfant, suivi des quatre Évangiles. Le Baiser de Judas devait introduire la Passion selon saint Jean. Par son format et sa composition insérée, comme les peintures de chevalet, dans un fin cadre doré, l’oeuvre présente des caractéristiques communes avec les Grandes Heures d’Anne de Bretagne (Paris, Bibliothèque nationale de France, ms. lat. 9474), autre chef-d’oeuvre de Bourdichon. Ici, l’évocation du récit évangélique est fidèle au Livre et l’effet de nuit accentue la solennité de l’arrestation du Christ. La gamme variée des couleurs, animée par de fins traits de peinture dorée posés sur les robes et les armures, est typique du style de Bourdichon et fait franchir à ses illustrations le pas du gothique à la Renaissance.