en
fr
https://www.marmottan.fr/wp-content/uploads/2019/02/bandeau_donateur_02.jpg
  • Les donateurs

  • Association des amis du musée Marmottan Monet

    Association des amis du musée Marmottan Monet

    (créée en 2009)
    Don, 2017
    Fondée en 2009, l’Association des Amis du musée Marmottan Monet a notamment pour but de favoriser l’enrichissement des collections et la restauration d’œuvres d’art. En 2017, elle acquiert pour le musée une œuvre de Jean-Baptiste Camille Corot, Le Bois sur la Côte de Grâce à Honfleur. Ayant fait partie de la collection de Denis Rouart, la toile complète ainsi parfaitement le fonds légué par ce dernier et son épouse en 1993.

    Émile Bastien-Lepage

    Émile Bastien-Lepage

    (1854-1938)
    Legs, 1938
    À sa mort, Émile Bastien-Lepage, architecte et peintre, frère et élève du peintre Jules Bastien-Lepage, institue l’Académie des beaux-arts légataire universel, conjointement avec la commune de Damvillers (Meuse) où les deux artistes ont vu le jour. Le legs est majoritairement composé de peintures, d’aquarelles, de dessins et d’eaux-fortes de Jules.

    André Billecocq

    André Billecocq

    (1902-1992)
    Don, 1982
    Issu d’une famille proche des Monet dès 1853, André Billecocq est architecte des fondations de l’Académie des beaux-arts de 1955 à 1972. Dans ce cadre, il veille notamment à la sauvegarde de la maison de Monet à Giverny. En souvenir des relations amicales que sa famille entretint sur plusieurs générations avec les Monet, il offre neuf caricatures que ses aïeux tenaient directement du peintre. Ces feuilles sont considérées comme les plus anciennes œuvres connues du maître.

    Jean-Marie Carzou

    Jean-Marie Carzou

    Don, 2019

    Vicky Colombet

    Vicky Colombet

    (née en 1953)
    Don, 2017
    Peintre franco-américaine, active à Paris et à New York, Vicky Colombet développe une oeuvre spirituelle en lien avec la peinture traditionnelle chinoise et l’expressionnisme abstrait. Première artiste contemporaine invitée à collaborer avec le musée Marmottan Monet, elle crée en 2016 une toile qui entre en résonance avec le fonds Monet. Eau et Lumière # 1355 est offert par l’artiste à l’établissement en 2017.

    Simonne Dalimier

    Simonne Dalimier

    (1904, 2000)
    Legs, 2000
    Simonne Dalimier est la fille d’Albert Dalimier, homme politique, sous-secrétaire d’État aux Beaux-Arts durant la Première Guerre mondiale. Ses dispositions testamentaires permettent d’enrichir les collections du musée Marmottan Monet de deux œuvres postimpressionnistes, une Jeune Fille lisant par Henri Lebasque et un Vase de fleurs par Jules Flandrin.

    Xie Dingwei

    Xie Dingwei

    (née en 1955)
    Don, 2017
    Fils de peintres chinois de renom, Xie Dingwei est l’un des premiers producteurs d’expositions d’art occidental en Chine. En partenariat avec le musée Marmottan Monet, il présente en 2014 la première rétrospective Monet à Shanghai. En souvenir de cette collaboration, il offre, en 2017, une lettre inédite du maître à son ami le critique Gustave Geffroy.

    Victorine et Eugène Donop de Monchy

    Victorine et Eugène Donop de Monchy

    (1863–1958) and (1854–1942)
    Dons, 1940 et 1947 ; legs, 1958
    Fille et gendre de Georges de Bellio, médecin et premier amateur de l’impressionnisme, Victorine et Eugène Donop de Monchy fondent les collections impressionnistes du musée auquel ils offrent notamment onze toiles, signées Renoir, Pissarro, Sisley, Morisot, Monet, parmi lesquelles figure le célèbre Impression, soleil levant. Leur donation comprend également des peintures et des dessins anciens ainsi que quelques objets d’art.

    Cila Dreyfus

    Cila Dreyfus

    (1913-1995)
    Legs, 1995
    Restée sans héritier, Cila Dreyfus répartit son patrimoine entre plusieurs légataires particuliers, de nombreuses associations caritatives et le musée Marmottan Monet. C’est grâce à la générosité de cette donatrice qu’entre au musée une première oeuvre d’après-guerre : Fiancée au visage bleu de Marc Chagall.

    Mme du Payrat

    Mme du Payrat

    (date inconnue-1945)
    Dons et legs, 1945
    Après avoir offert les portraits de son grand-père et de son grand-oncle par Louis Léopold Boilly, Mme Du Payrat lègue le portrait de sa mère, Mme Bénard, par le peintre Claude Marie Dubufe.

    Maurice Fenaille

    Maurice Fenaille

    (1855-1937)
    Don, sans date
    Industriel, collectionneur et mécène – d’Auguste Rodin, par exemple –, Maurice Fenaille, membre de l’Académie des beaux-arts, se fait historien de l’art et des arts décoratifs et publie plusieurs ouvrages. Toujours sensible à l’enrichissement patrimonial, il aide de nombreux musées et offre au musée Marmottan un tableau de Guillaume Frédéric Ronmy, de 1837, Tableaux à vendre devant l’Institut.

    Philippe Garel

    Philippe Garel

    Né en 1945 à Trébeurden en Bretagne.
    Don, 30 novembre 2017
    De 1962 à 1968, il étudie aux Écoles des beaux-arts de Quimper, de Rennes et de Paris et participe pour la première fois en 1967 à la Biennale des jeunes de Paris. Par la suite, musées et centres d’art lui consacrent des rétrospectives en France et à l’étranger. Son œuvre de peintre est régulièrement ponctuée de réalisations sculpturales monumentales essentiellement en bronze, répondant à des commandes publiques ou privées.

    Florence Gould

    Florence Gould

    (1895-1983)
    Don Fondation Florence Gould, 1990
    Membre correspondant de l’Académie des beaux-arts, grand mécène des arts et des lettres, Florence Gould constitue une importante collection d’impressionnistes. À son décès est créée une fondation dont l’objectif est de financer des actions humanitaires, sociales et culturelles. C’est par ce biais qu’entre au musée une Tête d’homme par Honoré Daumier en 1990.

    Famille Granier

    Famille Granier

    Don, 23 novembre 2018

    Marie et Roger Hauser

    Marie et Roger Hauser

    (1902-1989 et 1903-1989)
    Legs, 1989
    Résidant non loin du musée, 19, rue Marbeau dans le 16e arrondissement, Roger et Marie Hauser destinent dès 1979 leurs peintures, dessins et aquarelles au musée Marmottan. En 1987, neuf pièces signées Boudin, Monet, Pissarro, Renoir, Signac, Cross, Marquet et Toulouse-Lautrec y sont déposées. Le couple disparu, le musée reçoit quatorze œuvres supplémentaires et devient alors propriétaire de l’intégralité de sa collection.

    Antoine Jacquand

    Antoine Jacquand

    (né en 1947)
    Don, 2017
    Souhaitant enrichir le domaine public et une institution spécialisée dans les collections de l’époque Empire, Antoine Jacquand offre au musée deux toiles de son aïeul le peintre Claude (dit Claudius) Jacquand : le portrait de l’artiste par lui-même et celui de son épouse, Lydia de Forbin.

    Berthe de Korewo

    Berthe de Korewo

    (date inconnue-1946)
    Legs, 1946
    Épouse de Nicolas de Korewo, sénateur et grand maître de la cour de Russie, Berthe de Korewo se distingue dans le domaine de la musique. En tant que membre de la Société des sciences et lettres de Loir-et-Cher, elle tient de nombreuses conférences et donne son nom à une fondation destinée à décerner des prix de composition musicale. Son testament institue le musée Marmottan légataire de deux vases Directoire à décor japonisant.

    Jean-Paul Léon

    Jean-Paul Léon

    (1911-1992)
    Don, 1976
    Jean-Paul Léon est le fils de Paul Léon, membre de l’Académie des beaux-arts, directeur général des Beaux-Arts puis professeur au Collège de France et conservateur du musée Condé à Chantilly. Il donne au musée Marmottan vingt-six lettres, datées de 1921 à 1926, que Georges Clemenceau et Claude Monet adressèrent à son père au sujet de l’aménagement des salles des Nymphéas de l’Orangerie dont ce dernier avait la charge.

    Henri le Riche

    Henri le Riche

    (1870-1944)
    Legs, 1944
    Graveur élu à l’Académie des beaux-arts en 1935, Henri Le Riche dirige le musée Marmottan de 1938 à 1944. Il procède notamment à l’évacuation des collections durant la Seconde Guerre mondiale et fait entrer les impressionnistes au musée en facilitant les dons des époux Donop de Monchy. L’établissement conserve son autoportrait en académicien peint en 1942.

    Paul Marmottan

    Paul Marmottan

    (1856-1932)
    Legs, 1932
    Issu d’une riche famille originaire de Valenciennes, Paul Marmottan hérite en 1883 de l’hôtel de la rue Louis-Boilly et de la collection haute époque de son père, Jules. Il agrandit la résidence qui devient l’écrin d’un précieux ensemble de mobilier et d’œuvres de l’époque Empire. À sa mort, il lègue à l’Académie des beaux-arts sa demeure pour en faire un musée.

    Françoise Marquet-Zao

    Françoise Marquet-Zao

    (née en 1947)
    Don, 2016
    En hommage à son époux, le peintre et académicien Zao Wou-Ki, Françoise Marquet-Zao offre, en 2016, au musée Marmottan Monet huit dessins de l’artiste exécutés en 1948-1949, un carnet d’esquisses et son épée d’académicien, créée par Goudji et Richard Texier.

    Anne Victor Michel

    Anne Victor Michel

    Don, 2016

    Michel Monet

    Michel Monet

    (1878-1966)
    Legs, 1966
    Fils cadet de Claude Monet et Camille Doncieux, Michel devient après la mort de son frère, Jean, l’unique héritier du peintre. Sans enfant, il institue le musée Marmottan son légataire universel. Outre la maison de Giverny, son héritage comprend de nombreuses toiles impressionnistes, notamment une centaine de Monet. Cet ensemble constitue le premier fonds mondial d’œuvres de l’artiste.

    Angèle de Montholon

    Angèle de Montholon

    (dates inconnues)
    Don, 1953
    Veuve d’Henri Alfred de Montholon, Angèle de Montholon donne au musée Marmottan une pendule de marbre noir et de bronze, sommée d’un aigle posé sur une couronne de laurier. Cette pendule aurait été offerte par Napoléon Ier à son ancêtre le général Charles Tristan de Montholon. Ce célèbre aïeul fut l’aide de camp de l’Empereur à l’île d’Elbe et celui qui lui ferma les yeux, le 5 mai 1821.

    Marc Rauffet

    Marc Rauffet

    (né en 1932)
    Don, 2016
    Intime de Thérèse et Julien Rouart, Marc Rauffet est le légataire du couple, resté sans enfant. En 1996, il veille à l’entrée des œuvres que ses proches destinaient au musée Marmottan Monet. En 2016, il offre à l’institution le portrait aquarellé d’Annie Rouart par Julie Manet.

    Annie et Denis Rouart

    Annie et Denis Rouart

    (1921-1993 et 1908-1984)
    Legs, 1993
    Petit-fils de Berthe Morisot et fils de Julie Manet, l’historien de l’art Denis Rouart joue un rôle déterminant dans la reconnaissance et l’étude de l’œuvre de son aïeule. Outre ses nombreuses publications, il destine, en accord avec son épouse, plus de cent soixante œuvres au musée Marmottan Monet, dont le premier fonds mondial d’œuvres de Berthe Morisot. Le legs devient effectif au décès de son épouse.

    Françoise Rouart

    Françoise Rouart

    Née en 1941.
    Don, 22 octobre 2018
    Arrière-petite-fille de Berthe Morisot. Ses parents déposent en 1986 au musée Marmottan Monet une partie de la correspondance de Berthe Morisot et de ses proches. En 2018, elle en fait don au musée Marmottan Monet avec trois dessins aux crayons de couleur de Berthe Morisot et une aquarelle de sa grand-mère Julie Manet.

    Thérèse et Julien Rouart

    Thérèse et Julien Rouart

    (1898-1996 et 1901-1994)
    Legs, 1996
    À la suite du legs décidé par Denis Rouart, son frère Julien destine au musée Marmottan Monet une sélection d’oeuvres provenant de sa collection personnelle. Avec Thérèse, son épouse, il lègue le mobilier de Berthe Morisot et trois de ses oeuvres majeures : Fillette au jersey bleu, Paule Gobillard peignant et Enfants à la vasque.

    Nelly Sergeant-Duhem

    Nelly Sergeant-Duhem

    (1896-1986)
    Don, 1985
    Fille adoptive et unique héritière des peintres et collectionneurs douaisiens Henri et Marie Duhem, Nelly Sergeant-Duhem répond au vœu de ses parents en offrant leur collection au musée Marmottan. Cet ensemble majeur comprend plus de cent peintures, dessins et sculptures par, entre autres, Boudin, Sisley, Monet, Pissarro, Degas, Renoir ou encore Carrière et Gauguin.

    Madeleine Siney

    Madeleine Siney

    (dates inconnues)
    Don, 1997
    Désireuse de respecter les dernières volontés de son mari, Madeleine Siney offre au musée Marmottan Monet une pendule lyre de bronze doré, sans doute conçue sous la monarchie de Juillet.

    Henriette Vincens-Bouguereau

    Henriette Vincens-Bouguereau

    (1857-date inconnue)
    Don, 1938
    Fille du peintre William Adolphe Bouguereau, Henriette Vincens-Bouguereau offre au musée dix dessins de son père du début des années 1850, études de paysages d’Italie et de nus. À ces feuilles est associé un dessin plus tardif, une étude pour son tableau Oreste poursuivi par les Furies (1862, Norfolk, Virginie, Chrysler Museum).

    Daniel Wildenstein

    Daniel Wildenstein

    (1917-2001)
    Dons, 1981 et 1986
    Marchand et historien de l’art, Daniel Wildenstein est élu à l’Académie des beaux-arts en 1971. En 1981, il offre, en souvenir de son père, Georges, lui aussi membre de l’Académie des beaux-arts, les enluminures que ce dernier avait réunies tout au long de sa vie. Avec plus de trois cents pièces du Moyen Âge et de la Renaissance, cet ensemble constitue l’une des plus riches collections publiques françaises.