en
fr
Exposition

Face au soleilun astre dans les arts

21 septembre 2022 - 29 janvier 2023

En 2022, le musée Marmottan Monet célèbre les 150 ans du fleuron de ses collections, Impression, soleil levant et lui rend hommage à travers l’exposition « Face au Soleil, un astre dans les arts » du 21 septembre 2022 au 29 janvier 2023.
Albrecht Dürer, Luca Giordano, Pierre-Paul Rubens, Claude Gellée dit « Le Lorrain », Joseph Vernet, Mallord William Turner, Gaspar David Friedrich,  Gustave Courbet, Eugène Boudin, Camille Pissarro, Paul Signac, André Derain, Maurice Denis, Félix Vallotton, Laurits Tuxen, Edvard Munch, Otto Dix, Otto Freundlich, Sonia Delaunay, Vladimir Baranov-Rossiné, Joan Miró, Alexandre Calder, Otto Piene, Gérard Fromanger et Vicky Colombet sont quelques-uns des maîtres réunis pour célébrer le plus illustre lever de soleil de l’histoire de l’art.

découvrir
Exposition

MONET / FEHRUn Pont, Un Champ, Un Pays sans fin

15 novembre 2022 - 25 juin 2023

À l’invitation qui lui a été faite par le musée Marmottan Monet, de dialoguer avec ses collections, le peintre suisse Marc-Antoine Fehr, prend pour point de départ Le Pont de l’Europe, Gare Saint Lazare (1877) et Champs d’iris jaunes à Giverny (1887) de Claude Monet.

De ces deux tableaux, Marc-Antoine Fehr retient leur potentialité narrative rendue possible par l’instantanéité de la vision de Monet fixant sur la toile le caractère éphémère du motif pris sur le vif. Jouant de cet effet, il propose de présenter sur trois murs de l’espace d’exposition un ensemble de 240 gouaches, chacune de format 7,5 x 101 cm où viennent se superposer les deux œuvres de l’impressionniste. Initié en 1999, et appelé à juste titre Le Pays sans fin, ce travail, toujours renouvelé selon le lieu qui l’accueille, est amené à se poursuivre sans fin programmée.

C’est un voyage au départ de la gare Saint Lazare que l’artiste propose ici aux visiteurs sans que l’on en connaisse la destination. Le paysage défile à tout allure depuis la fenêtre du train. Comme le voyageur qui ne saisit qu’un fragment continu de ce qu’il voit, celui qui arpente l’exposition ne peut embrasser l’œuvre d’un seul regard. Le Pays sans fin invite à cheminer physiquement et visuellement dans la matière colorée afin de voir apparaître des silhouettes fugitives, des architectures désertes ou une nature silencieuse.

découvrir