Chers Visiteurs,
Impression, soleil levant de Claude Monet est présenté jusqu’au 7 juillet prochain au Kunstmuseer de Skagen dans le cadre de l’exposition « Krøyer and Paris : French Connections and Nordic Colours ».
Nous vous remercions de votre compréhension et vous souhaitons une belle visite.

Continuer sur le site
en
fr
BRAILES William de
Adam et Ève chassés du Paradis terrestre

vers 1230-1240 ; 2e quart 13e siècle
parchemin (peint, doré) H. 10.5 cm ; l. 7.5 cm
inv. M-6135
don Wildenstein Daniel (donateur) (1981 acquis)
Au milieu du XIIIe siècle, l’Angleterre s’impose comme l’un des principaux centres de production d’enluminures en Europe. De nombreux ateliers fleurissent notamment dans la ville d’Oxford où les professionnels du livre se regroupent dans le quartier de Catte Street. Les peintres sur parchemin signant rarement leurs oeuvres, la plupart sont restés anonymes. William de Brailes fait exception ; il est l’un des deux seuls enlumineurs anglais de cette période dont le nom nous est parvenu. Il est notamment l’auteur de sept feuillets conservés au musée Marmottan Monet, parmi lesquels figurent La Création d’Ève et Adam et Ève chassés du Paradis terrestre. Ces illustrations sont issues d’un cycle de quatre-vingt-dix-huit scènes bibliques dont le Walters Art Museum à Baltimore possède trente et un autres feuillets (ms 106). Ces images, traitées dans un pur style gothique, composaient l’introduction d’un psautier ou recueil de chants liturgiques (psaumes), qu’abrite aujourd’hui le Nationalmuseum de Stockholm (ms. B.2010).