en
fr
anonyme (ébéniste)
No title

1805 vers ; 1810
stuc (peint) ; bronze (ciselé, doré) ; acajou H. 78 cm ; D. 67 cm ; VOLUM. 0,275
inv. 935
legs Marmottan Paul (testateur) (1932 acquis)
Le piètement tripode à tête et serre de phénix supporte un plateau de stuc peint sur lequel se trouve au centre une figure de Bacchus enfant sur un char tiré par deux satyres. Deux bordures l’enserrent, l’une faite de pampres, l’autre de rinceaux et de panthères. Les couleurs et les motifs employés sont inspirés par les vases grecs à motifs rouges sur fond noir illustrant la légende de Bacchus. La panthère, le phénix, la vigne qui décorent le guéridon en sont les attributs. Un dessin publié par Pierre de La Mésangère, dans le tome I de la Collection de meubles et objets de goût, en 1802, propose ce même type de piètement pour une petite table. Ce guéridon provient du mobilier du roi de Naples Joachim Murat dans son palais de Portici, situé dans la baie de Naples. À son accession au trône de Naples en 1808, ce dernier avait fait venir de France du mobilier et ses collections d’oeuvres d’art. Ce petit meuble s’assortit au décor que Joachim et Caroline Murat avaient fait réaliser, copié sur ceux de Pompéi.