X Fermer

INFORMATION
CORONAVIRUS COVID-19

En raison de la pandémie du Coronavirus Covid-19, le musée Marmottan Monet est fermé et ce jusqu'à nouvel ordre. Nous vous remercions pour votre compréhension.
en
fr
GRANDIN Jacques Louis Michel
Sapho et deux de ses compagnes

1808 achevé en
toile (peinture à l’huile) H. 211 cm ; l. 171 cm (sans cadre)
inv. 854
legs Marmottan Paul (testateur) (1932 acquis)
Petit-fils et fils de drapiers normands, Jacques Louis Michel Grandin quitte très jeune Elbeuf, où il est né, pour venir à Paris étudier la peinture. Il suit les cours de Jacques Louis David qui, dans son atelier du Louvre, l’initie aux principes du néoclassicisme. À partir de 1802, il expose au Salon des oeuvres d’inspiration antique, reflets de l’enseignement reçu auquel s’ajoute un goût pour les lumières dramatiques emprunté à son aîné Anne Louis Girodet-Trioson. Cette représentation de Sapho, près du rocher de Leucate qui domine la mer dans laquelle elle se jettera, est exposée en 1808 sur les cimaises officielles sous le numéro 265. Elle permet à l’artiste d’obtenir une médaille d’or et lui vaut un commentaire élogieux dans les Annales du musée et de l’école moderne des Beaux-Arts de Charles Paul Landon (1808, t. II). Le critique souligne l’intérêt que porte alors l’époque à la poétesse grecque dont le destin tragique a déjà donné lieu à de superbes compositions par le sculpteur Claude Ramey ou par le peintre Antoine Jean Gros.