Chers Visiteurs,
Nous sommes heureux de vous accueillir de nouveau, avec une jauge limitée à 250 personnes simultanées.
Les réservations sont conseillées mais non obligatoires.
Les billets gratuits sont à prendre uniquement sur place.
Nous vous remercions pour votre compréhension et vous souhaitons une excellente visite.

Continuer sur le site
en
fr
MORISOT Berthe (1841-1895)
Le Cerisier

1891
Huile sur toile 154 × 84 cm
inv. 6020
Legs Annie Rouart (1993)
Le Cerisier est la composition la plus ambitieuse de Berthe Morisot. L’artiste la commence en 1891 à Mézy et l’achève deux ans plus tard à Paris. Dans leur maison Blotière, l’artiste fait poser Julie pendant la cueillette des cerises. Perchée sur une échelle, l’adolescente est assistée de sa cousine Jeannie Gobillard qui lui tend un panier. De ces séances de travail sur le motif, Berthe Morisot tire une esquisse peinte de petites dimensions et quelques dessins préparatoires. Elle reprend la composition à Paris où elle remplace Julie, peu disponible, par un modèle professionnel, Jeanne Fourmanoir. Du Cerisier, Berthe Morisot peint deux grands formats. Celui du musée Marmottan Monet est considéré comme la version la plus accomplie. Sur les conseils de Renoir, Berthe Morisot aurait envisagé un temps de le présenter au Salon du Champ-de-Mars, avant d’y renoncer. L’oeuvre est dévoilée pour la première fois au public chez Durand-Ruel lors de la rétrospective organisée en 1896, un an après la disparition de l’artiste.