X Fermer

INFORMATION
CORONAVIRUS COVID-19

En raison de la pandémie du Coronavirus Covid-19, le musée Marmottan Monet est fermé et ce jusqu'à nouvel ordre. Nous vous remercions pour votre compréhension.
en
fr
MONET Claude (Paris, 1840 ; Giverny, 1926)
Le bassin aux nymphéas

1917 entre ; 1919 et
toile (peinture à l’huile) H. 130 cm ; l. 120 cm (sans cadre) ; H. 152.5 cm ; l. 144 cm ; E. 8 cm ; VOLUM. 0,1757 (avec cadre)
Signé en bas à gauche du cachet de l'atelier : Claude Monet.
inv. 5165
legs Monet Michel (testateur) (1966 acquis)
Au lendemain de la mort de Claude Monet, ses collections et son fonds d’atelier restent à Giverny, propriété de son fils Michel. Les oeuvres y demeurent jusqu’à ce qu’elles soient léguées en 1966 à l’Académie des beaux-arts. Durant la guerre de 1939-1945, Giverny se trouvait dans une zone dangereuse et, bien que mises à l’abri, certaines toiles ont été endommagées par des éclats d’obus. Tel est le cas, par exemple, d’une oeuvre intitulée Nymphéas et Agapanthes (1914-1917, Paris, musée Marmottan Monet), amputée de sa partie supérieure, ou de ce Bassin aux nymphéas qui a perdu environ 80 centimètres de sa partie droite. Grâce à une photographie ancienne (archives du musée Marmottan Monet) et à un exemplaire d’une collection suisse, il est possible de retrouver la composition originale : la grande diagonale issue du bord inférieur gauche, qui traversait l’espace vers la droite, amorçait ensuite une courbe qui venait buter contre le bord droit et menait le regard jusqu’au nymphéa isolé, qui apparaît aujourd’hui à la base et à droite du tableau.