X Fermer

INFORMATION
CORONAVIRUS COVID-19

En raison de la pandémie du Coronavirus Covid-19, le musée Marmottan Monet est fermé et ce jusqu'à nouvel ordre. Nous vous remercions pour votre compréhension.
en
fr
MONET Claude (Paris, 1840 ; Giverny, 1926)
Londres, le Parlement, reflets sur la Tamise

1905
toile (peinture à l’huile) H. 81,5 cm ; l. 92 cm (sans cadre) ; H. 103,5 cm ; l. 115 cm ; P. 7.5 cm ; VOLUM. 0,0893 (avec cadre)
Signé et daté en bas à droite : Claude Monet 1905.
inv. 5007
legs Monet Michel (testateur) (1966 acquis)
Lors de son deuxième séjour à Londres, Monet, installé sur une terrasse de l’hôpital Saint-Thomas, peint plusieurs vues du Parlement, depuis la rive opposée. L’ensemble des bâtiments reconstruits après l’incendie de 1834, entre 1840 et 1852, par l’architecte Charles Barry, s’inspire du style gothique « perpendiculaire », très en vogue au xve siècle. Monet ne tente pas de rendre la succession des verticales qui caractérisent les lieux, mais en donne une version synthétique et fantomatique dans un contre-jour de fin d’après-midi, au moment où le soleil se couche. Les détails disparaissent au sein de larges zones de couleurs froides dominées par la tour carrée, dite « de Victoria », qui occupe l’angle sud-ouest de l’édifice. Trente-sept vues de la Tamise à Londres seront présentées du 9 mai au 4 juin 1904 chez Durand-Ruel. L’exposition a un retentissement considérable, même si un journaliste trouble les amateurs en affirmant que Monet aurait en partie travaillé à partir de photographies.