en
fr
Jacques Augustin Catherine Pajou (1766-1828)
Portrait de famille

1798
toile (peinture à l’huile) H. 98 cm ; l. 130 cm (Sans cadre) ; H. 118 cm ; l. 150,8 cm (Avec cadre)
Signé, daté, en bas à gauche : Pajou fils, l'An VI de la Rép.
inv. 375
Legs Paul Marmottan (1932)
Fils du sculpteur Augustin Pajou, Jacques Augustin Catherine entre à dix-huit ans à l’Académie royale où il échoue à quatre reprises au prix de Rome. En 1792, il s’engage dans les armées de la République. Démobilisé, il fait partie des fondateurs de la Commune générale des arts et reprend ses pinceaux. Au Salon de 1798, il expose Tableau. Portraits [sic] de famille, sous-titré Un père consulte son épouse avant de donner des livres à leur fille comme un prix de son assiduité à l’étude. Il représente là ses parents et sa soeur avec des traits individualisés, dans une pièce confortable où se déroule l’action, salon de couture pour la mère et lieu de travail pour le père. Cette réunion exemplaire d’individus pétris des idéaux des Lumières montre qu’une fille aussi a le droit à l’éducation, dans le droit fil de ce qui se passa dans la famille Necker dont l’enfant, la future Mme de Staël, fut initiée à des connaissances longtemps réservées aux seuls garçons.