en
fr
MATELIN François-Thimotée (bronzier) ; anonyme (horloger)
La Brouille

1810 vers
bronze (patiné, doré) H. 60 cm ; l. 40 cm ; P. 19 cm ; VOLUM. 0,0456
Mouvement : "Thonissen à Paris"
inv. 337
legs Marmottan Paul (testateur) (1932 acquis)
Le sujet de cette pendule, « La Brouille », est représenté par un homme et une femme sur le point de se séparer. Ils viennent apparemment de se lever du banc sur lequel ils étaient assis. L’homme tente de retenir la jeune femme attristée, qui semble déjà s’éloigner, tandis que les mains du couple se dénouent. Posés sur deux pilastres qui soutiennent l’arcade, deux cygnes tiennent une guirlande de feuilles enrubannée soulignant le cadran. Les pieds du banc sont à figures de lion monopède ailé. Les personnages de cette pendule sont inspirés d’une oeuvre de Pierre Narcisse Guérin, prix de Rome en 1797, également intitulée La Brouille et gravée par Louis Darcis. Cette gravure forme diptyque avec une seconde Le Raccommodement des mêmes artistes. Toutes deux sont conservées à la Bibliothèque nationale de France. Le Journal de Paris du 4 mai 1810 note que « les fabricans de bronze copient d’après les grands maîtres, […] les boëtes de pendule ». François Thimotée Matelin, fabricant de bronze, auquel Jean-Dominique Augarde attribue cette pendule, et l’horloger Thonissen ont uni leur talent pour la réaliser.