en
fr
DUNOUY Alexandre Hyacinthe (Paris, 1757 ; Jouy-sur-Lionne, 1841)
Jean-Jacques Rousseau dans le parc de Rochecardon

1795
toile (peinture à l’huile) H. 63 cm ; l. 95 cm
Signé en bas, au centre : "Dunouy"
inv. 1040
legs Marmottan Paul (testateur) (1932 acquis)
Rousseau, obligé de fuir Montmorency (Val-d’Oise) après la publication et la condamnation d’Émile ou De l’éducation en 1762, se réfugie à Yverdon (canton de Vaud) chez son ami Daniel Roguin. Il y rencontre sa fille, Julie Anne-Marie, veuve du négociant neuchâtelois Pierre Jean Boy de La Tour, et sa petite-fille Catherine Madeleine qui épousera en 1766 le banquier Étienne Delessert. Julie Anne-Marie et sa fille se lient d’amitié avec le philosophe, avec lequel elles entretiennent une correspondance suivie. Entre juin 1768 et mai 1770, ce dernier leur rend visite dans leur château de Rochecardon, à Saint Didierau-Mont-d’Or (Rhône). C’est cette dernière rencontre qu’illustre Alexandre Hyacinthe Dunouy, peintre de paysage largement autodidacte, montrant l’écrivain assis sous les frondaisons, un livre à la main, dominant la vallée au confluent des ruisseaux de Rochecardon et de l’Arche. Évocation de la culture dans une nature envahissante, cette composition présente de nets accents préromantiques.